AfrikaansModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif Modifier

half \Prononciation ?\

  1. Demi, moitié.

AllemandModifier

Forme de verbe Modifier

half \half\

  1. Prétérit de helfen (« aider »).

AnagrammesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’vieil anglais healf.

Adjectif Modifier

half \ˈhæf\ (États-Unis), \ˈhɑːf\ (Royaume-Uni)

  1. Demi, moitié.

DérivésModifier

Adverbe Modifier

half \ˈhæf\ (États-Unis), \ˈhɑːf\ (Royaume-Uni)

  1. À moitié.
    • It’s half done.

DérivésModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
half
\ˈhæf\
ou \ˈhɑːf\
halves
\ˈhævz\
ou \ˈhɑːvz\

half \ˈhæf\ (États-Unis), \ˈhɑːf\ (Royaume-Uni)

  1. Moitié, demi.

Verbe Modifier

Temps Forme
Infinitif to half
\ˈhæf\
Présent simple,
3e pers. sing.
halfs
\ˈhæfs\
Prétérit halfed
\ˈhæft\
Participe passé halfed
\ˈhæft\
Participe présent halfing
\ˈhæf.ɪŋ\
voir conjugaison anglaise

half \ˈhæf\ (États-Unis), \ˈhɑːf\ (Royaume-Uni)

  1. (Désuet) Diviser en deux.

SynonymesModifier

  • halve (Beaucoup plus courant)

PrononciationModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

À comparer à l’allemand halb de même sens.

Adjectif Modifier

half \Prononciation ?\

  1. Demi.
    • Halve maatregelen.
      Des demi-mesures.
    • Het is half drie.
      Il est deux heures et demie.
    • Half drie had geslagen.
      La demie de deux heures avait sonné.

Adverbe Modifier

half \Prononciation ?\

  1. À demi, à moitié.
    • Half geopend.
      Entrouvert.
    • (Automobile) Half op de stoep.
      À cheval sur le trottoir.

SynonymesModifier

DérivésModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 100,0 % des Flamands,
  • 99,3 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]