Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1934)[1] Dérivé de halluciner avec le suffixe -gène.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
hallucinogène hallucinogènes
\a.ly.si.nɔ.ʒɛn\

hallucinogène \a.ly.si.nɔ.ʒɛn\ masculin et féminin identiques

  1. Qui induit des hallucinations.
    • Mis d’humeur farce par le cassoulet de Germaine Lafrezique, plat qui n’eût pas été absolument hallucinogène sans les bouteilles de vin de Cahors qui l’avaient accompagné, Captain Beaujol avait décidé de prendre un peu l’air. — (René Fallet, Le Beaujolais nouveau est arrivé, chapitre II ; Éditions Denoël, Paris, 1975.)
    • La Native American Church, connue aussi sous le nom de « religion du peyote », est un mélange de religion traditionnelle indienne et de christianisme, avec consommation rituelle du peyote, un petit cactus hallucinogène. — (Françoise Perriot, Sagesse des indiens d'Amérique : Sur la voie Hopi, Hachette Pratique, 2016, page 118.)

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
hallucinogène hallucinogènes
\a.ly.si.nɔ.ʒɛn\

hallucinogène \a.ly.si.nɔ.ʒɛn\ masculin

  1. Substance hallucinogène.
    • Des « parties » de ce genre, dont certaines durent plusieurs jours, il y en a partout et le festival de Woodstock n'a été lui-même pendant trois jours qu'un gigantesque « happening » au cours duquel plus de 90 % des 450 000 jeunes présents ont essayé pêle-mêle tous les stupéfiants et hallucinogènes possibles et imaginables. — (Jean-Pierre Cartier & ‎Mitsou Naslednikov, L'univers des hippies, Fayard, 1970, p. 130)
    • Elle consistait à boire l'urine de ceux qui les premiers avaient consommé cette plante. L'ingrédient actif de l'amanite, la muscimole, est en effet le seul hallucinogène naturel qui, une fois excrété par l'organisme, en ressort inchangé. — (Jean-René Chenard, Les Relaxations: Théories et pratiques de quelques solutions de rechange aux médications, p.26, Presses universitaires du Québec, 1987)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier