FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1050) altaigne (La Chanson de Roland, féminin singulier). Dérivé de haut avec le suffixe -ain.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin hautain
(h aspiré)\o.tɛ̃\

hautains
(h aspiré)\o.tɛ̃\
Féminin hautaine
(h aspiré)\o.tɛn\
hautaines
(h aspiré)\o.tɛn\

hautain (h aspiré)\o.tɛ̃\

  1. Qui affecte la fierté et le dédain pour mieux marquer la distance entre soi et les autres.
    • Juif, continua le hautain vieillard, écoute-moi : il ne sied pas à notre dignité d’avoir avec toi un long entretien […] — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Cette Gourguin était, comme l'on dit chez nous, un vrai chat noir, qui n’avait que la peau et les os ; toutefois, un grand feu d'esprit, et les plus beaux yeux, avec des manières hautaines : dangereuse, artificieuse, accusée de beaucoup de noirceurs ; […]. — (Élémir Bourges, « Prologue : Le mémoire d'Ivan Manès », avril 1871, dans Les Oiseaux s'envolent: et les Fleurs tombent, en feuilleton dans La Revue hebdomadaire : romans, histoire, voyages, Paris : Librairie Plon, novembre 1892 (A1 - T6), p. 56 & Éditions Ligaran, 2015)
    • Arrivée à une distance respectueuse des tentes de Si Ahmed, elle se prosterna très bas et déposa son offrande de soieries, après quoi elle fut congédiée d'un geste hautain, sans une parole. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 136)
    • Giselle, petite-fille du roi Charles IX, garda l'attitude pétrifiée des hautaines princesses de jadis. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Après les premiers refus, il avait souri, hautain et méprisant  ; mais à présent qu’il soupçonnait l’entente secrète et flairait la conspiration, il ne décolérait plus. — (Louis Pergaud, Un petit logement, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)

Quasi-synonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
hautain hautains
(h aspiré)\o.tɛ̃\

hautain (h aspiré)\o.tɛ̃\ masculin

  1. Bois vivant ou mort, mais beaucoup plus grand que l’échalas, et destiné à supporter la vigne dans certains pays.
    • Vigne sur hautain.
  2. (Par métonymie) Cep de vigne cultivé en hauteur.
  3. (Par métonymie) Champ qui en est planté.

Variantes orthographiquesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier