BretonModifier

ÉtymologieModifier

Du moyen breton heiz[1].
À comparer avec haidd en gallois, heydh en cornique (sens identique) et sasia en latin.
Issu du celtique *sasjo-, qui remonte à l’indo-européen *sh₁es ~ *sh₁s-os, duquel procèdent le hittite sēsa(na) « fruit », avestique hahya « céréalier » et sanscrit sasyám « céréale, blé ».

Nom commun Modifier

heiz collectif \ˈhɛjs\ (singulatif : heizenn)

  1. (Botanique) Orge.
    • An heiz eo ar mestr d’al loened. — (Jules Gros, Le trésor du breton parlé - Première partie - Le langage figuré, 2ème ed. revue et augmentée 1970, page 118)
      L’orge est ce qu’il y a de meilleur (le maître) pour les bestiaux.

DérivésModifier

ComposésModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

  1. Jehan LagadeucCatholicon, Tréguier, 1499

Moyen haut-allemandModifier

ÉtymologieModifier

Du vieux haut allemand.

Adjectif Modifier

heiz \Prononciation ?\

  1. Chaud.

Vieux haut allemandModifier

ÉtymologieModifier

Du proto-germanique *haitaz.

Adjectif Modifier

heiz \Prononciation ?\

  1. Chaud.

Dérivés dans d’autres languesModifier

  • Moyen haut-allemand : heiz
  • Allemand : heiß