Voir aussi : Herme, hermê

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin eremus (« désert, solitude (espace sans présence humaine, momentanément ou de manière saisonnière…) ») qui donne èrm (« friche, lande, désert ») en occitan, Le mot pluriel est le plus souvent usité, ermas en occitan ou (h)ermes en français..

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
herme hermes
\ɛʁm\

herme \ɛʁm\ masculin

  1. (Sud de la France) Terrain inculte ou improductif.
    • La propriété des terrains mis en culture ne put être acquise qu'avec l'autorisation du dauphin ; nouvelle preuve que les hermes ou friches étaient censées lui appartenir. — (Notices sur des ouvrages publiés en province, dans la Revue des Sociétés savantes des départements, 2e série, vol. 2, année 1859, Paris : chez Paul Dupont, 1859, p. 629)
    • « Heremi nullius sunt » : les hermes ne sont à personne, affirment les habitants de Saint-Martin-de-Queyrières, en Briançonnais, aux enquêteurs delphinaux. — (Fabrice Mouthon & Nicolas Carrier, Paysans des Alpes: Les communautés montagnardes au Moyen Âge, Presses universitaires de Rennes, 2010, page 72)

VariantesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin eremus.

Adjectif Modifier

herme \Prononciation ?\

  1. Inculte, désert.
    • des terres hermes et infertiles.

Nom commun Modifier

herme \Prononciation ?\ masculin

  1. Herme, terre inculte.
    • Ung herm ou piece de terre non labourable.

VariantesModifier

SynonymesModifier

DérivésModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier