AllemandModifier

ÉtymologieModifier

Moyen haut-allemand tardif hiulen ou hiuweln, « crier comme une chouette », attesté depuis le XIe siècle.

Verbe Modifier

Mode ou
temps
Personne Forme
Présent 1re du sing. ich heule
2e du sing. du heulst
3e du sing. er heult
Prétérit 1re du sing. ich heulte
Subjonctif II 1re du sing. ich heulte
Impératif 2e du sing. heule!
2e du plur. heult!
Participe passé geheult
Auxiliaire haben
voir conjugaison allemande

heulen \ˈhɔɪ̯lən\

  1. Pleurer fort, pleurer à chaudes larmes, chialer, brailler. → voir weinen
    • Die Kleine heult bei dem geringsten Anlass.
      La petite pleure à la moindre occasion.
    • Hör doch endlich auf zu heulen!
      Arrête de chialer / de brailler !
  2. Hurler, émettre un son strident, mugir, rugir.
    • Eine Granate flog heulend über uns hinweg.
      Une grenade passa au-dessus de nous dans un sifflement.
    • Man muss mit den Wölfen heulen.
      Il faut hurler avec les loups.
    • Der Wind heulte um das Haus.
      Le vent rugissait autour de la maison.

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

heulen \Prononciation ?\ intransitif

Présent Prétérit
ik heul heulde
jij heult
hij, zij, het heult
wij heulen heulden
jullie heulen
zij heulen
u heult heulde
Auxiliaire Participe présent Participe passé
hebben heulend geheuld
  1. Être d’intelligence (avec quelqu’un).
    • heulen met de vijand.
      Fricoter avec l’ennemi.

SynonymesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 83,9 % des Flamands,
  • 82,6 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]