FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle) Déverbal de heurter.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
heurt heurts
(h aspiré)\œʁ\

heurt (h aspiré)\œʁ\ masculin

  1. Coup donné en heurtant contre quelque chose.
    • Les heurts, provoqués par les inégalités de la couche neigeuse, se multipliaient. Les deux époux, jetés tantôt à droite, tantôt à gauche, se choquant l’un l’autre, étaient secoués horriblement. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Voilà donc ce que je venais chercher : sous mes yeux, un heurt vitrifié, torride, de lumière et de chair dans la mouvante obscurité rouge. — (Anne Garréta, Sphinx, page 18, 1986, Grasset, éd. 2002)
  2. (Par extension) Marque que le coup a laissé.
    • Ce cheval a un heurt à un pied de devant.
  3. (Figuré) Désaccord virulent.
    • L'incident venait d’ailleurs à la suite d'une longue série de heurts, en particulier avec M. Tebbit, alors chef du Parti conservateur, qui avait contesté à plusieurs reprises la présentation par la BBC de l'action du gouvernement Thatcher ou de ses résultats économiques. — (Michèle Théry, ‎Dounia Barnett, ‎Luce Bonnerot & Monique Prunet, Initiation à la civilisation britannique, Éditions Masson, 1995)
  4. Confrontation physique entre des personnes, avec coups et luttes.
    • Dans la foule de plus de 20 000 personnes rassemblées au centre-ville de Moscou, des journalistes de l'AFP ont assisté à de violentes arrestations et à des heurts entre policiers et manifestants. — (Radio-Canada, L'Ontario devient la province avec le plus grand nombre de cas de COVID-19, radio-canada.ca, 23 janvier 2021)

TraductionsModifier

HomophonesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

Nom commun Modifier

heurt \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de hourt.

RéférencesModifier