hinterland

Voir aussi : Hinterland

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’allemand Hinterland (« arrière-pays »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
hinterland hinterlands
\in.tɛʁ.lɑ̃d\

hinterland \in.tɛʁ.lɑ̃d\ masculin

  1. Arrière-pays.
    • Mais que voulez-vous qu'on fasse d'autre à Mayland ? La mer grondante l'entoure aux trois quarts, et l'hinterland est constitué par des landes et des friches où ne vivent que des lapins sauvages et des tétras. — (Jean Ray, Harry Dickson, Les Chevaliers de la lune, 1932)
    • La Bolivie en occupe la plus grande partie, mais le Paraguay estimait qu’il lui revenait de droit comme se rattachant géographiquement à son Hinterland. — (Victor Margueritte, Avortement de la S.D.N., 1936)
    • La méganappe Coumane est située aujourd'hui par rapport aux Carpates au vorland et les autres deux méganappes au hinterland. — (Travaux du Muséum d'histoire naturelle "Grigore Antipa", 1984, volumes 25-26, page 430)
  2. (En particulier) (Géographie) Zone approvisionnée par un port ou dont il tire ses ressources.
    • Casablanca, c’est le port commerçant florissant, ville à population essentiellement bédouine, jeune encore, étant donnée sa destruction complète en 1755, redevable de son importance croissante à la richesse de son hinterland et aux négociants européens qui sont venus s’y fixer ; […]. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 148)
    • Tanger seul et son mince hinterland attendent encore le statut spécial qu’annonçait l’article 7 de la convention de Madrid. — (Wladimir d’Ormesson, La Question de Tanger in La Revue de Paris, 1922)

Variantes orthographiquesModifier

AntonymesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’allemand Hinterland (« arrière-pays ») → voir inland.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
hinterland
\ˈhɪntə(ɹ)ˌlænd\
hinterlands
\ˈhɪntə(ɹ)ˌlændz\

hinterland \ˈhɪntə(ɹ)ˌlænd\

  1. Hinterland, arrière-pays.
    • The hinterland is the land immediately next to, and inland from, a coast or the rural territory surrounding an urban area, especially a port.

PrononciationModifier