BretonModifier

ÉtymologieModifier

Du vieux breton hemis[1].
Mentionné dans le Catholicon hiffuis (1499)[2], hyvis, hiuis.
À comparer avec le gallois vieilli hefys, cornique hevis.
Issu du brittonique *hamīs, emprunt au germanique *hamiþja « chemise, tunique », comparable au vieux saxon hemiði, vieil anglais hemeðe, allemand Hemd[3].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
hiviz hivizoù

hiviz \ˈhiː.vis\ féminin

  1. Chemise de femme, chemisier.
    • Setu amañ : me a zo ganin eun hiviz bet d’am mamm hag eur roched bet d’am zad, hag e karfen lakaat krez an hini a zo an tosta d’in ! — (Yann ar Flocʼh, Koñchennou eus Bro ar Ster Aon, Kemper, 1950, page 213)
      Voici : j’ai une chemise qui a appartenu à ma mère et une chemise qui a appartenu à mon père, et j’aimerais mettre la chemise de celui [ou celle] qui m’est le plus proche.
    • Laeret eo bet gantañ kaerañ traoù Pana Sczmoulsowa, brudetañ korollerez ar gêr-veur : hivizoù seiz a bep seurt liv, brageier ha korfennoù dantelezet, […]. — (Jarl Priel, An eil Sul goude ar Pantekost, in Al Liamm, niv. 103, Meurzh-Ebrel 1964, page 108)
      On lui avait volé les plus belles affaires de Pana Sczmoulsowa, la danseuse la plus renommée de la capitale : des chemises de soie de toutes sortes de couleurs, des culottes et des corsages de dentelle, […].

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Variantes dialectalesModifier

RéférencesModifier

  1. Léon FleuriotA Dictionary of Old Breton - Dictionnaire du vieux breton - Part I, Toronto, 1985
  2. Jehan LagadeucCatholicon, Tréguier, 1499
  3. Peter Schrijver, Studies in British Celtic Historical Phonology, Amsterdam, Rodopi, 1995, page 298.