hoerenzoon

NéerlandaisModifier

 

ÉtymologieModifier

Composé de hoer (« pute ») et zoon (« fils »).
Apparenté à l’allemand Hurensohn et l’anglais whoreson.

Nom commun Modifier

hoerenzoon \huː.rən.zoːn\ masculin (pluriel hoerenzoons \huː.rən.zoːns\)

  1. Fils de prostituée : fils de pute, enfant de putain.
  2. (Injurieux) Personne méprisable : fils de pute, enfant de putain, fils de garce, enfant de salaud, bâtard.

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 92,4 % des Flamands,
  • 94,5 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

ParonymesModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]