hors d’œuvre

Voir aussi : hors-d’œuvre

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de hors de et de œuvre.

Locution nominale Modifier

Invariable
hors d’œuvre
(h aspiré)\ɔʁ.dœvʁ\

hors d’œuvre (h aspiré)\ɔʁ.dœvʁ\ masculin invariable

  1. (Cuisine) Canapés ou grignotises qui sont proposés au début d’un repas.
    • Elle disposa sur la table plusieurs entrées d'un hors-d’œuvre gargantuesque : acras - sorte de beignets épicés –, mousses d'avocat agrémentées de lait de coco, le fameux boudin créole et pour finir, du féroce de morue à l'avocat. — (Laurence Hébert, FRANCK: « Soleil Noir », Éditions Edilivre, 2015)

TraductionsModifier

Locution adjectivale Modifier

Invariable
hors d’œuvre
(h aspiré)\ɔʁ dœvʁ\

hors d’œuvre (h aspiré)\ɔʁ dœvʁ\ masculin

  1. (Architecture) Hors du corps du bâtiment, en saillie, hors de l’aplomb des murs porteurs.
  2. Partie de bâtiments que l’on mesure en comprenant l’épaisseur des murs.
    • Cette maison a tant de mètres hors d’œuvre : Elle a tant de mètres du dehors d’un mur au dehors du mur opposé.
  3. (Bijouterie) Se dit d’une gemme qui n’est pas encore montée, ou qui est sortie de sa monture.
    • Ce diamant, ce rubis, etc., est hors d’œuvre, hors de l’œuvre.
  4. Secondaire, inutile.
    • […] il est encore, pour ainsi dire, séparé de son espèce ; c'est un être isolé, hors d'œuvre, dont toutes les facultés se replient sur lui-même, et n'ont pour but que sa conservation individuelle. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle des animaux, « Le Coq », in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 1129.)

Variantes orthographiquesModifier

Architecture :

AntonymesModifier

Architecture :

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • (Région à préciser) : écouter « hors d’œuvre [ɔʁ dœvʁ] »
  • France (Yvelines) : écouter « hors d’œuvre [Prononciation ?] »