houillère

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Forme féminine de houiller.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
houillère houillères
(h aspiré)\u.jɛʁ\

houillère (h aspiré)\u.jɛʁ\ féminin

  1. (Charbonnage) Mine de houille.
    • Les houillères de la Belgique.
    • Les houillères de Newcastle, en Angleterre.
    • Les «Compagnie Marseillaise de navigation à vapeur,» des «Société houillère et métallurgique des Asturies.» — (Émile Gaboriau, L’Argent des autres , 1874)
    • D’autre part cette école ne disposait à l’origine que d’une houillère, quasi épuisée et qui ne fournissait que du charbon de 2e qualité, d’une forge et d’une fabrique de fer blanc. — (Pierre Baché, De l’école des mineurs à l’école des mines: histoire de l’école des mines de Saint-Etienne au XIXe siècle, 2001)

Forme d’adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin houiller
(h aspiré)\u.je\
houillers
(h aspiré)\u.je\
Féminin houillère
(h aspiré)\u.jɛʁ\
houillères
(h aspiré)\u.jɛʁ\

houillère

  1. Féminin singulier de houiller.
    • Au cours de ces dernières années, de nombreux modèles nouveaux de tamis pour le classement granulométrique du charbon, sont entrés en service dans l'industrie houillère. — (Ch. Berthelot, Épuration, séchage, agglomération et broyage du charbon, Paris : chez Dunod, 1938, page 35)

PrononciationModifier

HomophonesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier