FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de houle avec le suffixe -eux.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin houleux
(h aspiré)\u.lø\
Féminin houleuse
(h aspiré)\u.løz\
houleuses
(h aspiré)\u.løz\

houleux (h aspiré) \u.lø\

  1. (Marine) Qui est agité par la houle, en parlant de la mer.
    • Lorsque nous arrivâmes à destination, la mer trop houleuse nous interdisait toute nouvelle tentative de débarquement. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • La mer est dure et houleuse, le remorquage pénible. A midi, la remorque casse et le motor yacht me quitte fort vite en me saluant, car il désire rentrer avant l’arrivée du grain. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  2. (Figuré) Qui est agité de mouvements divers, souvent hostiles.
    • Il n’entrait pas dans les disputes et les conversations houleuses ; il n’attaquait ni les puristes ni les anti-puristes. — (Nikolaï Gogol, Les nouvelles de Petersbourg - Le portrait, 1835 (traduction d’André Markowicz, réédition Éditions Acte Sud, 2007, page 158))
    • Tous deux saignèrent dès le premier engagement et, dans la fumée grise des cigarettes, le public devint plus houleux. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Même advenant une victoire du camp adverse, il a promis de la contester par tous les moyens. Si elle s’avérait incontestable, il assure une passation des pouvoirs houleuse. — (Danièle Lorain, Le spectre d’une victoire du Joker?, dans Le Journal de Montréal, 01 novembre 2020)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier