Ouvrir le menu principal
Voir aussi : Huis

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du bas latin ūstium, en latin classique ōstium (« ouverture, porte »)[1]. Une porte complète est composée d’un dormant fixe et d’un huis mobile.
  • (XVe siècle) « Fermez-lui l’huis au visage. » — (Charles d’Orléans, 1394-1465)

Nom commun Modifier

Invariable
huis
\ɥi\

huis (h muet)\ɥi\ masculin

  1. (Vieilli) (Littéraire) Porte extérieure d’une maison.

DérivésModifier

HyperonymesModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe huir
Indicatif Présent je huis
tu huis
Imparfait
Passé simple je huis
tu huis
Futur simple
Impératif Présent (2e personne du singulier)
huis

huis \ɥi\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe huir.
  2. Deuxième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe huir.

PrononciationModifier

ParonymesModifier

RéférencesModifier

AfrikaansModifier

ÉtymologieModifier

Du néerlandais huis.

Nom commun Modifier

huis \Prononciation ?\

  1. Maison.

PrononciationModifier

Ancien françaisModifier

Nom commun Modifier

huis \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de uis.

EspérantoModifier

Forme de verbe Modifier

huis \huis\

  1. Passé de hui.

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Du moyen haut-allemand hūs issu du germanique *χūsam de la racine indo-européenne *[s]keu- (« entourer, couvrir »).
→ voir le gotique hūs, l’allemand Haus, l’anglais house, le suédois et le danois hus et le français hutte.

Nom commun Modifier

Nombre Singulier Pluriel
Nom huis huizen
Diminutif huisje huisjes
 
Het huis van een Japanse rijstboer.

huis \hœʏs\ neutre (pluriel : huizen \ˈhœʏ.zə\)

  1. (Architecture) Maison, logement, habitation.
    • In huis.
      À l’intérieur.
    • (Administration) Te zijnen huize.
      À son domicile.
  2. (Technique) Logement, enveloppe, carter, boîtier, corps, coffret, cage, (Ventilateur) coquille, carcasse.
  3. (Architecture) cage d’escalier

SynonymesModifier

maison, logement, habitation

DérivésModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 99,5 % des Flamands,
  • 99,0 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]