hydrolienne

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XXe siècle) De hydro- avec le suffixe féminin -lienne, sur le modèle de éolienne.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
hydrolienne hydroliennes
\i.dʁɔ.ljɛn\

hydrolienne \i.dʁɔ.ljɛn\ féminin

  1. (Industrie) Turbine immergée qui utilise l’énergie des courants marins, et parfois fluviaux, pour produire de l’électricité.
    • En 2001, une hydrolienne de 100 kW est testée dans le détroit de Messine, entre la Sicile et le bout de la péninsule italienne. — (Pierre-Louis Viollet, Histoire de l’énergie hydraulique, page 202, 2005)
    • On ne peut envisager de récupérer un jour qu’une fraction de cette énergie, au moyen peut-être de grandes hélices sous-marines, « hydroliennes » ou « thalassiennes » comme des firmes des États-Unis envisagent d’en placer dans le Gulf Stream. — (Yann Brékilien (directeur), La Bretagne, 1982)
    • Entraînées par la force des courants marins, les deux hydroliennes vont produire de l'énergie électrique sur le même principe que les éoliennes actionnées par la force du vent. — (Le Mag n° 32, 24 avril 2016, Un sous-marin jaune bourré d'énergie)

TraductionsModifier

Forme d’adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin hydrolien
\i.dʁɔ.ljɛ̃\
hydroliens
\i.dʁɔ.ljɛ̃\
Féminin hydrolienne
\i.dʁɔ.ljɛn\
hydroliennes
\i.dʁɔ.ljɛn\

hydrolienne \i.dʁɔ.ljɛn\

  1. Féminin singulier de hydrolien.
    • Les centrales hydroliennes fonctionnent cependant dans un environnement hostile et leurs coûts d’entretien (maintenance) et de fonctionnement sont élevés. — (Albert Legault, Pétrole, gaz et les autres énergies : le petit traité, page 94, 2007)

Voir aussiModifier