hygiaphone

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du grec hugiês (« sain ») et du suffixe -phone ; marque déposée au départ.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
hygiaphone hygiaphones
\i.ʒja.fɔn\

hygiaphone \i.ʒja.fɔn\ masculin

 
Parlez ici devant L’HYGIAPHONE.
  1. Dispositif transparent et perforé qui se trouve à certains guichets pour séparer les interlocuteurs et éviter la contamination.
    • Il ne verra plus sa mère qu'au parloir [de la prison], à travers l'hygiaphone. — (Jocelyne Sauvard, Simone Veil — La force de la conviction, l'Archipel, Paris, 2012, p. 102)
    • Entre le bar à tacos « Les Pâques à Juarez » et celui à souchis « Le Mifouné », Choppard se présenta au guichet du kébabiste. Ce guichet n'est pas une image : Nourri en avait réellement installé un à sa devanture, un de récup’, complet avec hygiaphone et micro crachotant […]. — (Henry Meyer R., Un jaloux ne peut pas gagner: Un roman peu policier, éd. RomPol, 2017)
    • La rangée de vitres rayées derrière laquelle la foule sans cesse renouvelée de nos clients africains scrutent (et commentent) le moindre de nos gestes. Ces hygiaphones percés de petits trous pour les mots et d'un plus vaste pour les papiers. — (Erik Orsenna, Madame Bâ, éd. Fayard, 2003 , chap. 16-3)

Apparentés étymologiquesModifier

→ voir hygiène et -phone

TraductionsModifier

Voir aussiModifier