FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Selon le CNRTL (https://www.cnrtl.fr/etymologie/hypocras), il s'agit d'une probable altération de l'ancien français bo(r)gerastre « boisson aromatique » influencée par Hippocras, forme médiévale du nom du célèbre médecin grec Hippocrate, avec un y venant des noms en hypo- ; il existe aussi en ancien français la forme contractée boucras « boisson aromatique ».
Bo(r)gerastre, quant à lui, paraît représenter le grec byzantin ὑπόκεραστρόν / ὑπόκεραστρικόν « légèrement mélangé », dérivé de ὑπό- « sous, un peu » et de κεράννυμι « mélanger », qui aurait été emprunté à la terminologie de l'église orientale .
D'autres hypothèses, moins crédibles, rattachent directement hypocras au nom propre d'Hippocrate, supposé avoir inventé ce vin aromatisé, et pose un type *hippocrasticum [vinum] comme étymon à bo(r)gerastre, ou dérivent ce mot de ὑπό- et de κρασί, « vin ».

Nom commun Modifier

hypocras \i.pɔ.kʁas\ masculin invariable

  1. Vin digestif additionné de miel et d’épices « royales » (et de piments en pays d’Oc ou en Catalogne).
    • Ils ont fait hier un souper superbe chez Monsieur le prévôt des marchands, à l’Hôtel de Ville, où on leur a servi des dragées, de l’hypocras, des épices, et autres singularités. — (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1831).
    • J’avais été bien inspirée, car à la carte des caves Saint-Sabin, gothisme oblige, ne figuraient que bière et hypocras. — (Amélie Nothomb, Pétronille, Albin Michel, Paris, 2014, p. 161)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   hypocras figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : boisson, vin.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • hypocras sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier