idée fixe

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

C'est-à-dire idée qui demeure fixée dans l'esprit.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
idée fixe idées fixes
\i.de fiks\

idée fixe \i.de fiks\ féminin

  1. Idée qui occupe et obsède l’esprit sans relâche, au point d’interférer dans des ordres de considération qui pour un esprit rassis lui paraîtraient étrangères.
    • Une idée fixe est-elle un bien ou un mal ? je ne sais : les unes nous valent des systèmes politiques ou des monuments littéraires ; d’autres nous conduisent à Charenton. — (Honoré de Balzac, Voyage de Paris à Java, 1832, réédition Gallimard, collection Folio, page 13)
    • Une seule idée lui restait, une idée fixe comme en ont tous les ivrognes : « Aller retrouver à Orsay Trilby et ces demoiselles ! aller à Orsay le plus tôt possible ... en passant par Antony . » Telle était la phrase qu'il se répétait sans cesse , […]. — (Eugène Scribe, « Maurice : historiette contemporaine », chapitre 7, parue dans Le Siècle (décembre 1844 & janvier 1845), dans les Œuvres complètes d'Eugène Scribe, Paris : chez E. Dentu, 1874, page 280)
    • Vous savez bien ce qu'on appelle un dada, c’est-à-dire une idée fixe qui vous revient toujours en tête, et qui vous mène quelquefois plus loin que vous ne voudriez aller. — (Émile Thirion, La Politique au village, Fischbacher, 1896, page 321)
    • C’est une idée fixe chez moi et je me suis promis que l’imagerie d’Épinal aurait ma première visite. Y allons-nous ? — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1895)
    • Un père dont l’idée fixe est de déshériter ses enfants, c’est cela que nous considérions en toi et qui, à mes yeux, légitime ou du moins excuse toute notre conduite. — (François Mauriac, Le Nœud de vipères, Grasset, 1933, réédition Le Livre de Poche, pages 136-137)
    • La clé de l’énigme ? C'est qu'on ne saurait fonder un parti sur une seule idée, si grande soit-elle. Toute idée seule est une idée fixe, et toute idée fixe est une idée folle. — (Jacques Julliard, Impression, soleil couchant, dans Marianne (magazine), n° 772 du 4 février 2012, page 3)

SynonymesModifier

Quasi-synonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier