Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Emprunté au latin idiotismus.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
idiotisme idiotismes
\i.djɔ.tism\

idiotisme \i.djɔ.tism\ masculin

  1. (Linguistique) (Grammaire) Construction, locution propre à une langue et particulière à son génie.
    • Cette maison n’est plus un amas de pierres superposées architectoniquement ; non, ce mot est, dans la langue des flaneurs, un idiotisme intraduisible. — (Honoré de Balzac, Madame Firmiani, dans Revue de Paris, volume 35, 1832, page 145)
    • Beaucoup de ces tournures, et particulièrement les idiotismes de figures, constituent des bizarreries dans la langue même qui les a enfantées ; […]. — (Auguste Kerckhoffs, Cours complet de Volapük, contenant thèmes et versions, avec corrigés et un vocabulaire de 2500 mots, Paris : librairie H. Le Soudier, 6e édition, 1886, page 58)
    • Les idiotismes réguliers n’ont besoin d’aucune autre attention, que d’être expliqués littéralement, pour être ramenés ensuite autour de la langue naturelle que l’on parle. — (Denis Diderot, Encyclopédie, 1780)
  2. (Par extension) (Informatique) Construction propre à un langage de programmation.
    • Le fichier à formater est précédé du fichier standard init.me qui contient tous mes idiotismes généraux et du fichier FT.me ou IDS.me où se trouvent tous les paramètres dépendants de l'imprimante cible (taille du papier notamment). — (Christian Queinnec, ABC d'Unix, chap. 2.7 : Programmation de commandes, Paris ; Eyrolles, 1985, Paris, 1999, rev. 2000)
  3. (Médecine) (Rare) Idiotie ; absence d’intelligence ; bêtise ; stupidité.
    • Dans le monde intellectuel: l'illumination des esprits obscurs, qui, de l'impuissance, de l'ignorance et de l’idiotisme, passent subitement à la puissance de l'éloquence et de la plus haute sagesse. — (Conférences du Couvent de Saint-Thomas-D’Aquin de Paris, par le R.P. Jacques-Marie-Louis Monsabré, tome 1, Paris : chez Veuve Poussielgue & fils, 1866, page 64)
    • Le jeune docteur prometteur, opposé aux méthodes de son maître, se lance dans un défi irréfléchi : faire parler un patient atteint d’idiotisme, selon le diagnostic…— (Sonia Attias, Un bel hommage à l’histoire de la psychiatrie, Journal La Croix, 6-7 septembre 2014, page 19)

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   idiotisme figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : idiotisme.

HyponymesModifier

  • (Linguistique) Noms relatifs aux locutions, constructions et usages propres à une langue et à l’expression particulière de cette langue empruntée dans une autre :
  • (Linguistique) Autres noms relatifs à l’expression dialectale et aux usages particuliers d’une ou plusieurs langues, telles que parlées dans une région, un pays ou un régime politique de ce pays :
  • (Linguistique) Autres noms relatifs à des expressions dialectales le plus souvent jugées incorrectes ou impropres dans une langue donnée, ou comme un jargon spécifique d’un groupe social ou d’une activité mais non lié à une région particulière, ni à une langue empruntée particulière :

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

ParonymesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier