idolâtrable

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1835) Mot dérivé de idolâtrer avec le suffixe -able.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
idolâtrable idolâtrables
\i.dɔ.lɑ.tʁabl\

idolâtrable \i.dɔ.lɑ.tʁabl\

  1. Qui peut ou doit être idolâtré.
    • Retenez ceci : il n’y a de bon, de vrai, de gai, de triste, d’aimable, de variable, de désirable, de potable, de chantable, de célébrable, d’idolâtrable, que le delta qui existe depuis la ceinture d’une femme jusqu’à ses jarretières. — (Alfred de Musset, Lettre à Alfred Tattet, Paris, 3 août 1835)
    • L’insuccès colossal de cette entreprise ayant précipité le spéculateur au plus profond des abîmes, la jeune fille vivait avec sa mère sur de misérables débris de l’opulence d’autrefois, se cramponnant à l’espoir de cet héritage bienheureux qui devait l’unir à son Lépinoche qu’elle imaginait chaque jour plus beau, plus idolâtrable. — (Léon Bloy, Histoires désobligeantes/Le Passé du monsieur, E. Dentu, 1894, page 141)
    • Arias et sa bande invitent des stars, des vamps « idolâtrables » et des travs acidulés. — (Pierre Notte, El Tigre, theatreonline.com, décembre 2013)

TraductionsModifier