FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin ignivomus (« qui vomit du feu »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
ignivome ignivomes
\i.ɲi.vom\

ignivome \i.ɲi.vom\ masculin et féminin identiques

  1. (Désuet) Qui vomit du feu, de la lave.
    • L’existence, en Colchide, de pareils ruminants me semble constatée dès les temps les plus reculés, car les taureaux ignivomes, farouches gardiens de la Toison d’or, ne sont pas des monstres — (Charles de Linas, Les origines de l’orfèvrerie cloisonnée, éditeur E. Didron, 1877)
    • À une dizaine de milles s'étageaient des collines ignivomes, à cône tronqué, qu'on ne pouvait apercevoir du cap Bathurst, parce qu'elles étaient cachées par la falaise. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • L’Etna, ce géant ignivome, est depuis longtemps la merveille du monde physique — (Auguste Forbin, Souvenirs de la Sicile, imprimerie Royale, 1823)
    • Tout à coup une voix surhumaine ébranla
      les vitraux et le monstre effaré recula.
      « — va-t’en disait la voix, va-t’en, spectre ignivome! » — (Émile Gouget,
      Denis Papin : poème, éditeur Tresse, 1880)
    • Les compagnes de Proserpine s'efforcent d'arrêter un char attelé de deux dragons ailés et ignivomes.. — (Victor Hugo, Le Rhin, Imprimerie nationale, 1985)

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
ignivome ignivomes
\i.ɲi.vom\

ignivome \i.ɲi.vom\ masculin

  1. Volcan éruptif.
    • Ce n’est qu'un mamelon sur un plateau, une herbe sur des herbes, et en dessous, sur un socle de granit et de schistes, l’épanchement des ignivomes de l’ère pliocène. — (Onésime Reclus, La France á vol d'oiseau, éditeur Flammarion, 1908)

RéférencesModifier

  • Complément du Dictionnaire de l’Académie française 1813