imbrouillable

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1842)[1] Dérivé de brouiller, avec le préfixe im- et le suffixe -able.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
imbrouillable imbrouillables
\ɛ̃.bʁu.jabl\

imbrouillable \ɛ̃.bʁu.jabl\

  1. Qui ne peut pas être brouillé.
    • C’est évidemment un procédé de « navigation ». Tel qu’il vient d’être défini il est adapté au problème militaire des engins balistiques car il est évidemment imbrouillable. — (Société française des électriciens et des radioélectriciens, revue L’Onde électrique, éditions Chiron, volume 43, mars 1963, page 274)
    • Ce système de guidage possède d’autre part la qualité d’être imbrouillable. — (Jean-Gabriel Jeudy, Le Matériel de l'armée de terre française, Crépin-Leblond, 1972, page 64)
    • ... mais un seul coup d’œil à sa soi-disant horloge « imbrouillable » suffit à lui faire comprendre qu’aucun matériel n’était totalement in- ou im- quelque chose. — (Stephen King, Dreamcatcher, traduction William Olivier Desmond, Albin Michel, 2002)

AntonymesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier

  1. Figure dans la première édition de Enrichissement de la langue française : dictionnaire de mots nouveaux de Jean-Baptiste Richard de Radonvilliers, Paris, 1842, page 195.