Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin imitatio.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
imitation imitations
\i.mi.ta.sjɔ̃\

imitation \i.mi.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’imiter ou résultat de cette action.
    • Le palier est long et étroit, le mur est tendu d’une imitation de tapisserie à ramages vert sombre où brille le cuivre d’une applique à gaz. — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Sont vains également les efforts tentés par tant de savants pour trouver dans le passé des institutions à imiter, qui seraient capables de discipliner leurs contemporains : l’imitation n'a jamais donné grand'chose de bon et a souvent engendré beaucoup de déboires; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.363)
    • Cet artiste s’attache à l’imitation de la nature.
  2. (En particulier) (Arts) Ouvrage où l’on s’est proposé d’en imiter d’autres.
    • Cette pièce de vers est une imitation d'une ode d’Horace.
    • C’est plutôt une imitation qu’une traduction.
    • (Par ellipse) L’imitation a été mise en vers par Pierre Corneille.
  3. (Arts) Ouvrage d’orfèvrerie et de bijouterie où l’on imite, mais sans intention de fraude, l’or, l’argent, les pierres précieuses, l’écaille, l’ivoire, etc.
    • (Par apposition)Voyant que l'amant au membre de gladiateur se redresse à demi, je le refoudroie d'un coup de bouddha en ivoire imitation. — (Frédéric Dard, San-Antonio, n°171 : Du sable dans la vaseline, Fleuve Noir, 1998, chap. 25)
    • Des bijoux, des dentelles en imitation.
    • Vendre, acheter de l’imitation.

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin imitatio.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
imitation
\Prononciation ?\
imitations
\Prononciation ?\

imitation \Prononciation ?\

  1. Imitation.
    • The rap-veggie-beau sat a short distance away, hunched over the bar, snapping matchsticks, glowering across at Eddy with venom, his streetcred as cheap as his imitation bling. — (R. Jay, Triple-Tap, 2011)

Apparentés étymologiquesModifier