immortelle

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom) De immortel.

Forme d’adjectif Modifier

immortelle \i.mɔʁ.tɛl\ féminin

  1. Féminin singulier de l’adjectif immortel.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
immortelle immortelles
\i.mɔʁ.tɛl\
 
Des immortelles d’Italie. (1)

immortelle \i.mɔʁ.tɛl\ féminin.

  1. (Botanique) Plante de la famille des composées, qui est ainsi nommée parce que ses fleurs ne se fanent jamais, une fois coupées.
  2. (Botanique) (Spécialement) Synonyme de immortelle commune (espèce de plantes).
  3. Fleurs séchées de cette plante.
    • Une couronne d’immortelles.
    • On retrouverait facilement, dans le palmarès de distribution de prix à Louis-le-Grand, celui où Ernest Renan, aux environs de 1880, déprécie la petite fleur incolore et sèche appelée immortelle. — (Léon Daudet, Souvenirs littéraires – Fantômes et Vivants, Grasset, 1914, réédition Le Livre de Poche, page 21)
    • Et si le lendemain de Buzenval, je ne t’avais pas jeté en haut d’une armoire, si j’avais fait comme tant d’autres qui se sont obstinés à te garder, à t’orner d’immortelles, de galons d’or, à rester des numéros dépareillés de bataillons épars, qui sait sur quelle barricade tu aurais fini par m’entraîner… — (Alphonse Daudet, Mon képi, dans Contes du lundi, Fasquelle, 1873, réédition Le Livre de Poche, 1974, page 125)
    • Était-ce de la gloriole ? Était-ce de l'émotion ? Mme Rezeau aurait dit à la Jobeau, sa fermière, qui lui offrait des immortelles : « Moi aussi, je sèche. » — (Hervé Bazin, Cri de la chouette, Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, page 23)
  4. (Botanique) (Haïti) Arbre de taille moyenne de la famille des fabacées, originaire d'Amérique du Sud et d'Amérique centrale (Gliricidia sepium).

NotesModifier

Plusieurs espèces portent cette appellation :

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier