impatroniser

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1560) Référence nécessaire Dérivé du latin patronus « patron ». Référence nécessaire

Verbe Modifier

impatroniser \ɛ̃.pa.tʁɔ.ni.ze\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’impatroniser)

  1. Introduire comme une sorte de patron, de maître.
    • Mais personne ne l’écoutait. Le monde avait impatronisé un type de gentleman absolument nouveau, dont l’énergie et l’activité n’avaient rien de celle du gentleman d’autrefois, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 13 de l’éd. de 1921)
  2. (Vieilli) (Familier) (Pronominal) (Généralement péjoratif) Acquérir tant de crédit, tant d’autorité dans une maison qu’on y gouverne tout.
    • Et voilà qu’un homme de robe sans surface – un natif de Kyntire, par-dessus le marché ! – s’impatronisait dans les afffaires du collège, en supectait la probité ! — (Sylvain Tesson, Une vie à coucher dehors, Gallimard, 2009, p. 130-131.)
  3. (Littéraire) (Pronominal) (Péjoratif) Se comporter chez quelqu'un d'autre comme si on était chez soi.
    • Elle reprenait son antienne à propos des peintres qui s’impatronisaient chez les clients, abandonnaient derrière eux affaires personnelles et saletés en tous genres avec un sans-gêne dont personne n’entrevoyait les limites dans la société telle qu’elle évoluait. — (Angelo Rinaldi, L'Éducation de l'oubli, Denoël, 1974, p. 304.)
    • Le numérique est le Waterloo de la durée. Mais le plus immonde dans le dispositif, c’est que la machine commence à nous influencer, nous contrôler, nous requérir. Elle s’impatronise sous le manteau de nos vies. — (Sylvain Tesson, « Éteignez tout et le monde s’allumera », Le Monde n° 22881, 5 août 2018, p. 22. Propos recueillis par Nicolas Truong, dans le cadre d’une série d’été « Vivre déconnecté », dont cet entretien constitue le premier épisode.)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

→ voir patron

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier