FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de payer avec le préfixe im-, variante de in- devant les consonnes bilabiales b, m, p, et le suffixe -able.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
impayable impayables
\ɛ̃.pɛ.jabl\

impayable \ɛ̃.pɛ.jabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui ne peut être payé.
    • J'eus un vague sentiment que sa visite désespérée, la traite impayable de la fin du mois, la lettre de Janine, tout cela n'avait eu d'autre but que de m'extorquer la somme nécessaire à l'achat du lustre et peut-être d'autres objets. — (Edmond Jaloux, Le pouvoir des choses, page 125, 1941)
  2. Qui ne peut trop se payer.
    • Tu nous rends un service impayable.
      Mais quand s'acquittera le compte général,
      Je ne t'oublîrai
      [sic] point ; tu seras caporal ! — (Victor Hugo, Cromwell, acte IV, scène IV)
  3. (Figuré) Qui est extraordinaire, très bizarre, très drôle.
    • J'offris de le tirer de peine à l'aide de ma science du blason, et je lui fis, vous pouvez m'en croire, des armoiries impayables. Il y avait une tête de nègre tirant la langue, deux brochettes de goujons, trois canards, et un cochon de Siam; le tout en champ d'azur avec timbre et cimier. — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • Sa poupée, ce grand gamin aux mines de fille, lui semblait impayable — (Émile Zola, La Curée, 1871)
    • Ces Anglais sont décidément impayables ! — (Philippe Besson, Vivre vite, 2015)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier