Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Adjectif) (Siècle à préciser) Composé de in- et perdable.
(Nom commun) (1956) (Connu dès l'enfance par un témoin fribourgeois né en 1922) Substantivation de l'adjectif imperdable, probablement à partir du syntagme non attesté épingle imperdable.[1]

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
imperdable imperdables
\ɛ̃.pɛʁ.dabl\

imperdable \ɛ̃.pɛʁ.dabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qu’on ne peut perdre, dont le gain est sûr.
    • Un procès, une cause, une partie imperdable.
    • Une bataille imperdable.
    • « Faut-il qu’elle soit détestée, cette droite, pour avoir réussi à perdre des élections réputées imperdables pour elle », s’exclame-t-elle. — (« Sénat : Copé admet une “défaite” mais annonce un “combat” », LeParisien.fr, 26 septembre 2011)
    • Une vis imperdable.

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
imperdable imperdables
\ɛ̃.pɛʁ.dabl\

imperdable \ɛ̃.pɛʁ.dabl\ féminin

  1. (Suisse) Épingle de sûreté, épingle à nourrice.
    • Mon bouton a sauté, t'aurais pas une imperdable ?

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  • http://www.bdlp.org/fiche.asp?no=15587&base=SU, sur www.bdlp.org (consulté le 15 juin 2018)