Étymologie

modifier
(Adjectif) (1832)[1] Dérivé de prévisible, avec le préfixe im-[1].
(Nom commun) (Date à préciser) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif

modifier
Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
imprévisible imprévisibles
\ɛ̃.pʁe.vi.zibl\

imprévisible \ɛ̃.pʁe.vi.zibl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui ne peut être prévu.
    • De sorte qu’il y avait telle femme qu’on avait connue bornée et sèche, chez laquelle un élargissement des joues devenues méconnaissables, un busquage imprévisible du nez, causaient la même surprise, la même bonne surprise souvent, que tel mot sensible et profond, telle action courageuse et noble qu’on n’aurait jamais attendus d’elle. — (Marcel Proust, Le Temps retrouvé, Gallimard, 1927, Tome 15 : Le Temps retrouvé (2), page 79)
    • Pour notre part, nous adopterons un ordre dont nous ne nous dissimulons pas les inconvénients et l’arbitraire, mais qui nous paraît avoir l’avantage de suivre de plus près la démarche de la nature, de coïncider plus fidèlement avec le changement imprévisible et la durée vivante, de mieux adapter aux dimensions ordinaires de la vie humaine la réalité et le produit d’une activité humaine : c’est l’ordre par générations. — (Albert Thibaudet, Préface de Histoire de la littérature française, Éditions Stock, 1936, page xi)
    • Je voudrais revenir sur un sujet dont j’ai déjà parlé, la création continue d’imprévisible nouveauté qui semble se poursuivre dans l’univers. Pour ma part, je crois l’expérimenter à chaque instant. J’ai beau me représenter le détail de ce qui va m’arriver : combien ma représentation est pauvre, abstraite, schématique, en comparaison de l’événement qui se produit ! — (Henri Bergson, La Pensée et le mouvant, Presses Universitaires de France, 1938, page 99)
    • Lord Cromer était son grand cheval de bataille. La façon qu’elle avait de juger les affaires du monde était absolument imprévisible. Enfantillage, superstition, tyrannie, ignorance ; aucun sens critique, aucune psychologie. Mais quelle autorité ! D’ailleurs elle se croyait parfaitement européanisée. — (Lucie Delarue-Mardrus, El Arab, Lugdunum, 1944, page 44)
    • La CAA de Lyon rappelle le principe : ne peuvent être regardées comme des sujétions techniques imprévues que des difficultés matérielles rencontrées lors de l’exécution d'un marché, présentant un caractère exceptionnel, imprévisibles lors de la conclusion du contrat et dont la cause est extérieure aux parties. — (« Qui l’eut cru ? Les sujétions imprévues ne doivent pas être prévisibles », achatpublic.info, article du 21 décembre 2021 ; consulté le jour même)

Synonymes

modifier

Antonymes

modifier

Dérivés

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Traductions

modifier

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
imprévisible imprévisibles
\ɛ̃.pʁe.vi.zibl\

imprévisible \ɛ̃.pʁe.vi.zibl\ masculin

  1. Quelque chose qui ne peut être prévu.
    • Comment se couvrir contre l’imprévisible ?
    • La France, l’Europe, le reste du monde semblent être entrés de plain-pied dans l’imprévisible. — (Christian Makarian, Généalogie de la catastrophe - Retrouver la sagesse face à l’imprévisible, 2020)

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Références

modifier

Sources

modifier
  1. a et b « imprévisible », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage