Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin imprōvīsus, composé de in- et de prōvīsus, participe passé de prōvidēre (« prévoir »).

Verbe Modifier

improviser \ɛ̃.pʁɔ.vi.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’improviser)

  1. Composer, sans préparation et sur-le-champ, des vers, un air de musique, un discours, etc.
    • Improviser un brillant développement sur tel ou tel sujet. - Improviser des variations sur un air, sur un thème, sur un motif donné. - À peine ose-t-il improviser quelques phrases.
    • (Absolument) Il improvise avec une étonnante facilité. - Improviser sur le piano.
  2. (Par extension) Organiser sans préparation antérieure.
    • Avec une vigueur remarquable, ils se mirent à improviser un blockhaus autour du canon à pivot et à longue portée qu’on avait placé là. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 235 de l’éd. de 1921)
    • (Pronominal)La société enrichie la veille par des spéculations, honnêtes ou non, joignait à ses richesses des titres nobiliaires ; chacun s’improvisait comte, marquis ou baron. — (Général Ambert, Récits militaires : L'invasion (1870), p.240, Bloud & Barral, 1883)
    • On ne s'improvise pas usurier, il faut parvenir d'abord à une méritoire insertion dans la mafia des gens bien placés pour exploiter leur prochain. — (Jean-Paul Desaive, Délits sexuels et archives judiciaires (1690-1750) , Communications, 1987, vol.46, n°46, p.121)

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier