Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Composé de in- et élégant.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin inélégant
\i.ne.le.gɑ̃\

inélégants
\i.ne.le.gɑ̃\
Féminin inélégante
\i.ne.le.gɑ̃t\
inélégantes
\i.ne.le.gɑ̃t\

inélégant \i.ne.le.ɡɑ̃\

  1. Qui manque d’élégance.
    • Presque aussitôt, en un décolletage inélégant, Bert se penchait au-dessus de la table, sur laquelle il étalait une liasse de plans. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 397 de l’éd. de 1921)
    • J’aime à me vêtir avec le maximum d’élégance ; pourtant, à cause des défauts que je viens de relever dans ma structure et de mes moyens qui, sans que je puisse me dire pauvre, sont plutôt limités, je me juge d’ordinaire profondément inélégant. — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 24.)
    • L’hostilité que j’ai contre le mien [son père] vient surtout de son aspect physique inélégant, de sa vulgarité bonasse et de l’absence totale de goût qu’il avait en matière artistique. — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 88.)
    • En dépit des « ducon », des « je t’emmerde » et d’inélégants doigts d'honneur, Archi arriva au château avec un quart d'heure de retard. — (Philippe Bouin, Les Chais des ambitieux, Presses de la Cité, 2014)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier

AnagrammesModifier