in-duodecimo

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin in duodecimo : « [plié] en douze ».

Adjectif Modifier

Invariable
Masculin
et féminin
in-duodecimo
\in.dɥo.de.si.mo\

in-duodecimo \in.dɥo.de.si.mo\ masculin et féminin identiques invariable

  1. (Bibliothéconomie, Imprimerie) In-douze.
    • XXV. Elemens de Logique, à Sedan 1628. in Octavo, à Paris 1614. in Duodecimo & in Vigesimo quarto. — (Jean Aymon, Actes ecclésiastiques et civils de tous les synodes nationaux des églises réformées de France, tome second, Charles Delo, La Haye, 1710)
    • On n’indique généralement pas le prix des ouvrages importés, mais on spécifie le format du volume : in-folio, in-quarto, in-octavo —format le plus répandu—, in-duodecimo, etc. L’in-folio est généralement réservé aux journaux et aux livres de grande taille ; l’in-quarto, à partir du XVIIe siècle, est considéré comme le format « littéraire ». Cependant, l’in-octavo et l’in-duodecimo semblent être les préférés des éditeurs européens parce que leur production est économique, surtout tenu compte de la pénurie de papier [de l’époque], et qu’ils sont faciles à transporter et à manier. On ne rencontre à peu près pas d’annonces de tout petits formats (in-seize, in-dix-huit, in-vingt-quatre). — (Maurice Lemire, Aurélien Boivin, La Vie littéraire au Québec, 1991)

AbréviationsModifier

Nom commun Modifier

Invariable
in-duodecimo
\in.dɥo.de.si.mo\

in-duodecimo \in.dɥo.de.si.mo\ masculin invariable

  1. (Bibliothéconomie, Imprimerie) In-douze.
    • On n’indique généralement pas le prix des ouvrages importés, mais on spécifie le format du volume : in-folio, in-quarto, in-octavo —format le plus répandu—, in-duodecimo, etc. L’in-folio est généralement réservé aux journaux et aux livres de grande taille ; l’in-quarto, à partir du XVIIe siècle, est considéré comme le format « littéraire ». Cependant, l’in-octavo et l’in-duodecimo semblent être les préférés des éditeurs européens parce que leur production est économique, surtout tenu compte de la pénurie de papier [de l’époque], et qu’ils sont faciles à transporter et à manier. On ne rencontre à peu près pas d’annonces de tout petits formats (in-seize, in-dix-huit, in-vingt-quatre). — (Maurice Lemire, Aurélien Boivin, La Vie littéraire au Québec, 1991)

AbréviationsModifier