incivilité

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVe siècle) → voir in- : préfixe de négation ; civil : radical, civis du latin citoyen & -ité: suffixe signifiant "fait de"

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
incivilité incivilités
\Prononciation ?\

incivilité féminin

  1. Manque de civilité.
    • Son incivilité choque tout le monde.
    • Il y a de l’incivilité à répondre ainsi.
  2. Action ou parole contraire à la civilité.
    • Mais, derechef, ne faut-il pas soupçonner derrière cette prise en compte des victimes, une sorte de populisme malsain, propre à faire pleurer dans les chaumières, qui aurait pour conséquence de désigner toute atteinte aux personnes comme un grave danger, toute « incivilité » comme une ouverture vers le crime. — (Éric Debarbieux & ‎Catherine Blaya, Violence à l'école et politiques publiques, ESF Éditeur, 2001, page 47.)
    • Deux ans après les attentats du 14 juillet, son conseil municipal l’a, le 7 juin, autorisé à signer avec Thales une « convention d’expérimentation » pour un projet baptisé « Safe City ». « Ville sûre », en bon français, ambitionne de prévenir incivilités, crimes et terrorisme grâce à la collecte et à l’exploration de milliers de données personnelles, de caméras de surveillance et des réseaux sociaux. — (Jean-Micher Thénard, « Un Big Brother very Nice », Le Canard enchaîné, 27 juin 2018, page 4.)
    • Du point de vue pénal, les « incivilités infractionnelles » sont beaucoup moins graves que les crimes, mais le dérangement qu'elles provoquent peut être infiniment plus grand. — (Sebastian Roché avec ‎Jean-Louis Schlegel, La Société d'hospitalité, Éditions du Seuil, 2009)

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier