inclarifiable

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1842)[1] Dérivé de clarifier avec le préfixe in- et le suffixe -able.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
inclarifiable inclarifiables
\ɛ̃.kla.ʁi.fjabl\

inclarifiable \ɛ̃.kla.ʁi.fjabl\ masculin et féminin identiques

  1. Que l’on ne peut pas clarifier.
    • Je ne suis pas partisan d’ajouter de l’eau ni froide ni chaude. Il se produit à ces vitesses une émulsion et l’huile serait défectueuse et inclarifiable. — (J. Foussat, L’industrie oléicole en Algérie, F. Montégut, Alger, 1912, page 100)
    • On obtient ainsi l’établissement pour chaque question de compromis, qui, s’additionnant les uns aux autres, créent des situations hybrides dans lesquelles chacun se meut avec de plus en plus de difficultés, jusqu’à ce que l’ensemble devienne un imbroglio inclarifiable. — (Jacques Hodin, Organisation nationale et mondiale, éditions du Scorpion, Paris, 1965)
    • De plus, il est difficile de supposer qu’un auteur fera vraiment du mal si personne, en réalité, ne comprend de quoi il parle, puisqu’il est obscur et inclarifiable. — (Sebastian Dieguez, Total bullshit ! Au cœur de la post-vérité, Presses universitaires de France, Paris, 2018)

TraductionsModifier

RéférencesModifier

  1. Figure dans la première édition de Enrichissement de la langue française : dictionnaire de mots nouveaux de Jean-Baptiste Richard de Radonvilliers, Paris, 1842, page 224.