Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin incrustare.

Verbe Modifier

incruster \ɛ̃.kʁys.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Décorer une surface suivant un dessin gravé en creux avec des éléments d’une matière différente, ordinairement plus précieuse.
    • Incruster de marbre, de jaspe une colonne, un pilastre, un portique.
    • Incruster un pilastre, un portique, etc.
    • Incruster d’or une tabatière d’écaille.
    • Des lettres d’or incrustées dans une plaque de marbre.
  2. Remplacer une surface préalablement évidée par une autre composée de petits matériaux taillés.
    • Incruster une mosaïque dans le pavé d’un temple.

s’incruster \ɛ̃.kʁys.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Adhérer fortement à la surface d’une autre chose, font corps avec elle.
    • Les tuyaux s’incrustent de stalactites. — Ce coquillage s’est profondément incrusté dans la pierre.
    • (Figuré)Entre ce bouillon à prix fixe et l'entrée des Folies, s'incrustait un établissement dénommé le Moulin de la Gaîté. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  2. (Figuré) (Familier) S’installer, sans gêne, dans un lieu où l'on est indésirable.

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier