indébauchable

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1842) Dérivé de débaucher avec le préfixe in- et le suffixe -able. Figure dans la première édition de Enrichissement de la langue française : dictionnaire de mots nouveaux de Jean-Baptiste Richard de Radonvilliers, Paris, 1842, page 229, mais n’apparaît que vers 2000 dans l’usage courant.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
indébauchable indébauchables
\ɛ̃.de.bo.ʃabl\

indébauchable \ɛ̃.de.bo.ʃabl\ masculin et féminin identiques

  1. Que l’on ne peut pas débaucher de son poste, de son emploi, pour le recruter.
    • Il est indébauchable. On a prolongé son contrat récemment. Les règles du jeu sont bien établies. Je peux vous assurer à 200% qu’il sera avec nous la saison prochaine. — (Football : « Angers a besoin du Sco pour son image », ouest-france.fr, 5 mars 2009)
    • Nous avons vu qu’il a une haute opinion de la presse, de sa liberté, du rôle du reporter. Nous devons donc hélas assurer qu’il est indébauchable et qu’il ne quittera pas "La Libre". — (G.Duhaut , Neuf ans d’enquête, lalibre.be, 8 août 2009)
    • En effet, c’est pour Le Septième Voyage de Sinbad que Ray Harryhausen va pour la première faire appel à un certain Bernard Herrmann qui est réputé indébauchable puisqu’il est le compositeur attitré d’Alfred Hitchcock [...] — (L'Imaginarium #2 : Le Septième Voyage de Sinbad de Nathan Juran, syfantasy.fr, 2013, consulté le 7 octobre 2020)

TraductionsModifier