Étymologie

modifier
(Siècle à préciser) Du latin indecentia (« indécence, inconvenance »).

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
indécence indécences
\ɛ̃.de.sɑ̃s\

indécence \ɛ̃.de.sɑ̃s\ féminin

  1. Caractère de ce qui est indécent.
    • Il y a de l’indécence dans sa tenue, dans ses propos.
  2. Action ou propos indécent.
    • Cette imagerie, désormais triomphante, […] ne laisse rien à deviner. Elle est franchement pornographique. Les petites polissonneries du siècle dernier semblent florianesques à côté d'une aussi grosse indécence. — (Anatole Claveau, La Moralomanie, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., page 2)
    • Le chanoine se couvrit le visage d’une de ses mains.
      — Excusez-moi, mon père, dit Zénon.
      Non decet. Je ne commettrai plus l’indécence qui consiste à essayer de montrer les choses comme elles sont.
      — (Marguerite Yourcenar, L'Œuvre au Noir, Troisième Partie « La prison », chapitre « La visite du chanoine », Gallimard, Paris, 1968, page 339)

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Références

modifier