indifférence

Voir aussi : indifference

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin indifferentia ; voir indifférer et indifférent.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
indifférence indifférences
\ɛ̃.di.fe.ʁɑ̃s\

indifférence \ɛ̃.di.fe.ʁɑ̃s\ féminin

  1. État d’une personne qui n’extériorise pas ses sentiments, ses états d’âme.
    • État d’indifférence, état mental qui ne contient ni plaisir ni douleur.
    • Liberté d’indifférence, état d’une âme libre de choisir entre deux partis, parce qu’aucun motif ne la fait pencher vers l’un plutôt que vers l’autre.
    • Sous cet air d’indifférence, il cache beaucoup d’ambition. Affecter de l’indifférence pour quelque chose.
    • Sachez qu’aujourd’hui seule l’indifférence est payante. — (Philippe Sollers, Éloge de l’infini, Gallimard, page 700)
  2. État d’une personne qui n’a aucun intérêt pour ce qui l’entoure.
    • Il regardait ce paysage familier avec la même sensation d’indifférence songeuse que l'on éprouve en regardant un port inconnu, où on n'est jamais allé, où on n'ira jamais, du pont d'un navire, lors d'une courte escale. — (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
  3. (En particulier) État d’une personne qui n’est pas sensible à l’amour.
  4. (Par extension) Manque total d'intérêt pour une chose.

DérivésModifier

HyponymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

→ voir se ficher de

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier