indignation sélective

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de indignation et de sélectif.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
indignation sélective indignations sélectives
\ɛ̃.di.ɲa.sjɔ̃ se.lɛk.tiv\

indignation sélective \ɛ̃.di.ɲa.sjɔ̃ se.lɛk.tiv\ féminin

  1. Fait pour quelqu’un de s’indigner d’une situation, d’un tort fait à certaines personnes, mais qui ne montre pas la même indignation quand une situation similaire concerne d’autres personnes.
    • Sabra et Chatila (devenus bien sonnants et symboliques aux consciences occidentales, promptes à l’indignation sélective) doivent-ils faire passer sous silence le fait que, dans la montagne du Chouf, les Druzes achèvent des hommes à la scie électrique et rasent des villages chrétiens ? — (Richard Millet, Beyrouth, Éditions du Champ Vallon, Seyssel, 1987)
    • Nul n’a le monopole de l’indignation morale, et ce n’est pas banaliser un acte ignoble, et encore moins le justifier, que de le replacer dans le contexte des actes de même nature, dans lequel, de surcroît, il a été inscrit, d’emblée et explicitement, par ses auteurs ou inspirateurs. C’est plutôt refuser l’indignation sélective. — (Gilbert Achcar, Le choc des barbaries : terrorismes et désordre mondial, Complexe, Bruxelles, 2002)

TraductionsModifier