Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin indolentia (« apathie, absence de douleur »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
indolence indolences
\ɛ̃.dɔ.lɑ̃s\
 
L’indolence d’un homme endormi dans son panier.

indolence \ɛ̃.dɔ.lɑ̃s\ féminin

  1. Disposition à éviter tout effort, toute peine.
    • Appuyée sur le dos du siège et légèrement inclinée, la tête de ce brave père restait dans une pose dont l’indolence peignait un calme parfait, un doux épanouissement de joie. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Le ciel trop doux, le soleil trop resplendissant, l’air où traînait comme un souffle de langueur, qui invitait à l’indolence et à la volupté très lente, […] — (Isabelle Eberhardt, Le Major, 1903)
    • On aurait pu se croire dans un fumoir anglais
      Nous sirotions à deux un breuvage irlandais
      Qui donnait à chacun une diction pâteuse
      Une douce apathie, une indolence heureuse.
      — (François Morel, Fumoir anglais, 2006)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

TraductionsModifier

DérivésModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin indolentia.

Nom commun Modifier

indolence

  1. Oisiveté.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Voir aussiModifier

  • indolence sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)  
  • oisiveté sur l’encyclopédie Wikipédia