indurable

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Adjectif 1) (1537)[1] Dérivé de durer avec le préfixe in- et le suffixe -able.
(Adjectif 2) (XIXe siècle) Dérivé de indurer avec le suffixe -able.

Adjectif 1 Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
indurable indurables
\ɛ̃.dy.ʁabl\

indurable \ɛ̃.dy.ʁabl\ masculin et féminin identiques

  1. (Rare) Qui ne peut pas durer.
    • Mais aujourd'hui le bois n’est plus sculpté que par les ornemanistes et les marchands de meubles; c’est un art auquel il faut souhaiter que l'on revienne de préférence même à celui de la cire si expressive et si obéissante, mais si indurable et si fragile, [...] — (Joris-Karl Huysmans, Exposition des Indépendants de 1881, dans L’Art moderne, 1883)
    • [...] le Temps dévore ? qu’on lui donne à dévorer... Le Temps est satisfait... Car ici, le monument est indurable et léger et précaire... — (Victor Segalen, cité dans Regard, espaces, signes - Victor Segalen, L'Asiathèque, 2 janvier 2020)

AntonymesModifier

TraductionsModifier

Adjectif 2Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
indurable indurables
\ɛ̃.dy.ʁabl\

indurable \ɛ̃.dy.ʁabl\ masculin et féminin identiques

  1. (Médecine) Qui peut s’indurer, devenir dur.
    • Le chancre indurable succède par contagion au chancre induré. Un chancre non indurable ne donnera et ne pourra jamais donner qu’un chancre mou non indurable. — (H. Guillery, Vade-mecum du Médecin légiste, A. Manceaux, 1891, page 78)

TraductionsModifier

RéférencesModifier

  1. « eternelle et durable non pas une une oeuvre indurable », Le Second Volume du Magnificque Mystere des Actes des Apostres Continuãt la narration de leurs Faictz et gestes Selon l'escripture saincte accordee a la prophane histoire, et legendes ecclesiastiques.