FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin infundere (« verser dans, répandre ») Référence nécessaire.

Verbe Modifier

infuser \ɛ̃.fy.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Cuisine, Pharmacie) Placer un aliment dans un liquide, généralement bouillant, pour en extraire les principes solubles.
    • Les médecins prescrivaient leurs ordonnances en mauvais latin et y faisaient entrer par routine une multitude de drogues simples ou composées que l'apothicaire infusait, décoctait, triturait, pulvérisait et mélangeait de mille manières à l'aide de mille procédés minutieux. — (Gustave de Closmadeuc, « La Pharmacie à Vannes avant la Révolution », dans le Bulletin de la Société Polymathique du Morbihan, année 1861, Vannes : chez J.-M. Galles, 1862, p. 21)
  2. Faire pénétrer un liquide dans un corps.
    • La Fable raconte que Médée infusa un sang nouveau dans le corps d’Éson.
  3. (Figuré) Pénétrer, faire pénétrer.
    • Infuser une ardeur nouvelle, une vie nouvelle.
    • De plus, il est possible, dans la plupart des cas, d'infuser de l'altruisme dans des activités en apparence éthiquement neutres. — (Mathieu Ricard, Plaidoyer pour l'altruisme, NiL, Paris, 2013, page 163)
    • L’amour et la fraternité, comme des médicaments, pourraient alors infuser dans le corps social en vue d’aider les nécessiteux ou rééduquer les méchants. — (« Darwin », J’ai envie de tuer… les créateurs du site AdopteUnMec, Fakir no 82, page 28, septembre-octobre-novembre 2017.)
  4. (Vieilli) Transfuser.
    • On lui a infusé un sang neuf.

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier