inhibiteur

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Composé sur le radical de inhibition avec le suffixe -eur.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin inhibiteur
\i.ni.bi.tœʁ\

inhibiteurs
\i.ni.bi.tœʁ\
Féminin inhibitrice
\i.ni.bi.tʁis\
inhibitrices
\i.ni.bi.tʁis\

inhibiteur \i.ni.bi.tœʁ\

  1. Qui inhibe.
    • Ils ont tout d’abord utilisé des cultures de cellules nerveuses et ont montré qu’ils pouvaient visualiser nettement les synapses inhibitrices et excitatrices en plaçant les cellules sous une lumière bleue. — (Agnès Roux, Voir les neurones en action en les rendant lumineux, futura-sciences.com, 22 juin 2013)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
inhibiteur inhibiteurs
\i.ni.bi.tœʁ\

inhibiteur \i.ni.bi.tœʁ\ masculin

  1. Ce qui inhibe un processus, une réaction, un comportement, etc.
    • L’extrait stomacal est capable d'hydrolyser la lactoglobuline dénaturée, mais non la forme native. La pepstatin-A, inhibiteur spécifique de la pepsine, inhibe, complètement, les effets du suc gastrique, […]. — (Pierre Jouan, Lactoprotéines et lactopeptides: propriétés biologiques, page 33, 2002.)
    • Surtout, sa substance active, autorisée sur une vingtaine de cultures, appartient à la famille des inhibiteurs de la succinate déshydrogénase, les SDHi, de leur petit nom, qui donne la chair de poule à de nombreux scientifiques. — (« Respirez, c’est du SDHi ! », Le Canard enchaîné, 13 juin 2018, page 5.)
    1. (Militaire, Nucléaire) (Matériaux énergétiques) Produit incombustible dont on revêt une partie de la surface d’un chargement de propergol solide afin de l’empêcher de s’allumer.
    2. (Propulsion spatiale) Revêtement non combustible appliqué à la surface d’un bloc de propergol solide pour délimiter la surface de combustion.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier