ininfluençable

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1842)[1] Dérivé de influencer avec le préfixe in- et le suffixe -able.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
ininfluençable ininfluençables
\i.nɛ̃.fly.ɑ̃.sabl\

ininfluençable \i.nɛ̃.fly.ɑ̃.sabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui ne peut pas être influencé.
    • [...] étant avant tout un honnête garçon, ininfluençable par la critique et systématiquement favorable aux jeunes, j’attendrai pour me prononcer de connaître sa partition. — (Émile Bergerat, Lettre à Émile Zola, publiée dans Le Journal du 28 novembre 1893)
    • Le germen est ininfluençable par le soma. Depuis l’œuf jusqu’aux éléments reproducteurs mûrs, les chromosomes germinaux demeurent inchangés, n’ayant rien enregistré de ce qui advint à l’organisme porte-germes. — (Jean Rostand, L'aventure avant la naissance, Gonthier, 1966)
    • Or, finalement, les vrais fous sont rares... Il faut, pour cela, une naïveté directe, une témérité inconsciente, une simplicité ininfluençable... Ce n’est pas fréquent... — (Michel Bataille, Soleil secret, Julliard, 1974)

AntonymesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier

  1. Figure dans la première édition de Enrichissement de la langue française : dictionnaire de mots nouveaux de Jean-Baptiste Richard de Radonvilliers, Paris, 1842, page 262.