Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin inundatio (« inondation, débordement »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
inondation inondations
\i.nɔ̃.da.sjɔ̃\

inondation \i.nɔ̃.da.sjɔ̃\ féminin

 
Panneau routier amovible pour avertir de l’inondation d'une route.
  1. Débordement d’eaux qui inondent un pays.
    • Si par malheur les crues de l’Ourthe coïncidaient avec celles de la Meuse, des inondations catastrophiques affectaient toute la vallée en aval de Liège. — (Jean Louis Kupper, Liège et l'église impériale: XIe-XIIe siècles, Librairie Droz, 1981, p.81)
    • Pour les années de crue moyenne (comme 1992), la crue contribue à l’inondation des plaines par phénomène de débordements successifs de seuils après sortie du lit mineur. — (Alex Delobel & ‎Maurice Tran, Les coléoptères des denrées alimentaires entreposées dans les régions chaudes, Paris : Orstom/CTA, 1993)
    • Les zones humides ont la capacité de retenir l’eau, de la stocker et ainsi de limiter les crues et inondations.— (Julie Lallouët-Geffroy, Cinq questions, cinq réponses, pour comprendre les zones humides, Reporterre, le 6 mai 2016)
  2. (Militaire) Tendre une inondation, Lâcher les eaux autour d’une place, d’une position, pour empêcher les approches de l’ennemi.
  3. Les eaux débordées.
    • L’inondation couvrait une immense étendue de pays.
    • Il entra dans la place en passant à travers l’inondation.
  4. (Figuré) (Péjoratif) Invasion d’un pays par une grande multitude de gens, d’une grande quantité de certaines choses :
    • Une grande inondation de barbares.
    • Une inondation de pamphlets, de brochures.

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier


Voir aussiModifier

RéférencesModifier