intégral

Voir aussi : Integral, integral

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIVe siècle) Du latin integralis dérivé de integer (« entier, intègre ») avec le suffixe -alis ; au sens mathématique, dérivé du sens spécifique pris par la substantivation de integer (« entier, nombre entier »). Au féminin, intégrale est proprement summa integralis, « somme totale », par opposition à l'élément.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin intégral
\ɛ̃.te.ɡʁal\
intégraux
\ɛ̃.te.ɡʁo\
Féminin intégrale
\ɛ̃.te.ɡʁal\
intégrales
\ɛ̃.te.ɡʁal\

intégral

  1. Qui est dans son entier.
    • Elle se laissa tomber dans un fauteuil car, en dépit de sa vaillance apparente, elle était terriblement lasse, faisant tout ce qu'elle pouvait pour atteindre à cette fatigue intégrale qui, le soir, lui procurait un sommeil profond. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, chapitre VIII, Gallimard, 1937)
    • En mars 1978 apparaissait chez les libraires le premier reprint qui, s'il livrait enfin à de nombreux chercheurs le texte intégral, n'en respectait ni la pagination, ni le format. — (Philippe Schrauben, « Intoduction », avril 1984, dans La vraie langue celtique et Le Cromleck de Rennes-les-Bains, éd. originale : Carcassonne : chez François Pomiès, 1886, réédition : Nice : Éditions Belisane, 1984.)
    • Je ruminais pendant des heures, pestais contre ce job à la con à la portée de n’importe quel robot, trépignais d’impatience à l’idée de voir un jour triompher le communisme intégral et me torturais les méninges pour imaginer des alternatives à ce système qui condamne des millions d’êtres humains à ce genre de boulot à vie. — (David Graeber, traduit par Élise Roy, Bullshit jobs, Les liens qui libèrent, 2018, ISBN 979-10-209-0633-5)
  2. (Mathématiques) Lié à la notion d’intégrale, à l’intégration des fonctions.
    • Dans la formule de Taylor avec reste intégral, le reste d’ordre n s’exprime comme une intégrale faisant intervenir la dérivée d’ordre n+1 de la fonction considérée.
    • Calcul intégral, calcul par lequel on remonte des infiniment petits aux quantités finies dont ils dérivent.

AntonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier