intendante

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Dérivé de intendant, avec le suffixe -ante.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
intendante intendantes
\ɛ̃.tɑ̃.dɑ̃t\

intendante \ɛ̃.tɑ̃.dɑ̃t\ féminin

  1. (Histoire) Épouse d’un intendant de province.
    • Je vous avoue, madame, que j’ai été touché de voir le frère de madame l’intendante de Paris arriver chez moi à pied, sans domestique, et vêtu d’une manière indigne de sa condition. — (Voltaire, Lettre Mme de Sauvigny, 3 janv. 1769)
    • Enfin, parmi les femmes de détenteurs d’offices de l’ordre moyen, un grand nombre exercent une grande influence sur leurs maris. Elles se montrent orgueilleuses de leur rang et de leur privilège autant que les femmes des nobles et des financiers.
      La baillive, l’élue, la lieutenante de judicature sont des personnages importants qui jouissent de la considération générale. Comme l’intendante, la subdéléguée, la femme du secrétaire à l’intendance aspire à jouer un rôle.
      — (Léon Abensour, La Femme et le Féminisme avant la Révolution, Ernest Leroux, Paris, 1923, page 171)
  2. (Histoire) Titre que portait la supérieure dans certains ordres religieux.
    • Il y avait aussi des intendantes des pauvres.
  3. Femme qui remplit les fonctions d’intendant.
    • Elle avait tenu, par coquetterie d’intendante , à lui faire visiter toute l'installation vinicole, depuis le hangar où se réparaient les fûts jusqu'aux caves où les crus de réserve hérissaient leurs milliers de bouteilles. — (Victor Margueritte, Un cœur farouche, Paris : Ernest Flammarion, 1921 p. 169)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier