Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1119) En ancien français entenciun (« entendement, opinion »), du latin intentio (« action de tendre ; application de la pensée, attention ; effort vers un but, intention ; intensité »), dérivé de intendere (→ voir entendre).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
intention intentions
\ɛ̃.tɑ̃.sjɔ̃\

intention \ɛ̃.tɑ̃.sjɔ̃\ féminin

  1. Mouvement de l’âme par lequel on tend à quelque fin.
    • Il truffait ses sermons de paraboles modernes, d'images progressistes, magnifiés par sa verve naturelle et mordante et appuyés par un langage coloré qui choquèrent plus d'une grenouille de bénitier et d'une punaise de sacristie, mais que voulez-vous, il faut s'adapter ou périr, et le père Benoît La Poudrière n'avait aucune intention de baisser les bras face aux temps modernes. — (Thibault Gardereau, Le livre d'un croque-mort: roman, Montréal (Québec) : VLB éditeur, 2003, p. 168)
    • Une intention louable. — Avoir l’intention de faire quelque chose. — Mon intention n’était pas de vous déplaire.
  2. Volonté.
    • Quoi que nous fassions, il nous faudra en tout cas bien prendre garde de ne point agir à rebours de nos intentions. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • C’est ainsi que, le 21 adar 4996 (1236), un pêcheur chrétien étant mort des coups que lui avait portés un juif au cours d’une rixe, la foule envahit la juiverie vicomtale, avec l’intention de la mettre à sac. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Mine de rien, il lui annonça son intention d'aller faire un tour à la « butte aux maringouins», comme disait Julie, pour voir de ses yeux comment leur mère s'adaptait à la vie champêtre, elle qui était partie à reculons. — (Micheline Lachance, Le Roman de Julie Papineau, vol.2 : L'Exil, Québec Amérique, 1995, rééd. 2012, chap. 42)
  3. But ; destination ; dessein.
    • Les autres convives européens ou asiatiques sont installés passim, avec l’évidente intention de faire honneur à ce repas. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. IV, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Les slavistes les plus autorisés ont immédiatement flairé les intentions secrètes du traducteur magyar. — (Ernest Denis, La Question d’Autriche ; Les Slovaques, Paris, Delagrave, 1917, in-6, p.96)
    • […]; car dans un discours du 11 mai 1907, à la Chambre des députés, Jaurès m’a appelé le « métaphysicien du syndicalisme », sans aucun doute avec une intention ironique. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, 1908, note de bas de page 57)
  4. (Religion) Prière catholique dans un but particulier.
    • ...Offenserais-je le Très-Haut si à la messe dimanche prochain, j’ai pour mes paroissiens une intention particulière ? — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • La question de savoir si une infraction a été commise dans une intention frauduleuse ou à dessein de nuire gît donc en fait et est dès lors laissée à l'appréciation souveraine du juge du fond. — (Laurence Deklerck, ‎Roland Forestini & ‎Philippe Meurée, Manuel pratique d'impôt des sociétés, De Boeck Supérieur, 2003, p.369)

SynonymesModifier

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

Voir aussiModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin intentio.

Nom commun Modifier

intention \Prononciation ?\ (pluriel : intentions)

  1. Intention.
    • Sir, I demand to know your intentions before you see any more of my daughter! (phrase typique, mais démodée)

Apparentés étymologiquesModifier

PrononciationModifier

Prononciation manquante. (Ajouter)