intercaler

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin intercalare (« annoncer un jour ou un mois supplémentaire »), dérivé de calo avec le préfixe inter-.

Verbe Modifier

intercaler \ɛ̃.tɛʁ.ka.le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Insérer un jour, de quatre ans en quatre ans, dans le mois de février, afin de caler plus exactement l'année avec le cours du soleil.
    • Dans les années bissextiles on intercale un jour.
  2. (Par extension) Ajouter quelque chose après coup.
    • Au lieu de nettoyer les graines ébossées, G. Duval a imaginé d'agir sur la bourre en intercalant entre l’ébourreur et l’ébosseur un crible tronconique dont la surface latérale est garnie de feuilles de zinc perforées […]. — (Ernest Chancrin & ‎Rémi Dumont, Larousse agricole, 1921, vol.1, page 462)
    • Sur la route, ce furent les premières chaussées modernes construites par Trésauguet, en France, et par Mac-Adam, en Angleterre vers 1760, qui firent rechercher des procédés un peu moins primitifs que le sabot qu'on intercalait entre la roue et le sol, la chaîne d'enrayage et le rondin qui embarraient la jante près d'un rai. — (Jean Falaize & Henri Girod-Eymery, A travers les chemins de fer: de l'origine à nos jours, Éditions Denoël, 1948, page 202)
    • Intercaler un mot, une ligne dans un acte, un article dans un compte, un passage dans un texte.

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier