Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin interjectio (« insertion, intervalle (de temps, de lieu), espace, parenthèse, interjection »), vers 1300[1], dérivé de interjicio (« mettre entre, placer entre, insérer, intercaler, interposer »), composé de inter- (entre) et iacio (« jeter »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
interjection interjections
\ɛ̃.tɛr.ʒɛk.sjɔ̃\

interjection \ɛ̃.tɛr.ʒɛk.sjɔ̃\ féminin

  1. (Grammaire) Sorte de mot invariable qu’on jette brusquement dans le discours pour exprimer une sensation de douleur ou des mouvements de l’âme, comme l’admiration, l’étonnement, l’indignation, la colère, etc.
    • Thomas Black s’échappait en interjections admiratives. Il applaudissait ce firmament tout constellé. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • À la tombée du jour, égaré dans une jungle de paroles, tressaillant au moindre bruit, prenant les craquements du parquet pour des interjections, je croyais découvrir le langage à l’état de nature, sans les hommes. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, pages 50-51.)

Quasi-synonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

HyperonymesModifier

HyponymesModifier

Ce sont tantôt de simples cris ou onomatopées, comme : ah ! oh ! aïe ! pif ! paf ! crac ! hein ! hue !
Tantôt des noms, des adjectifs, des adverbes, des formes verbales ou des phrases entières : allons ! allez ! dame ! bon ! eh bien ! tiens !
Certains de ces mots ont été déformés par l’usage, comme : palsambleu ! morbleu ! (Par la mort de Dieu) corbleu ! (Par le corps de Dieu).

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

interjection (pluriel : interjections )

  1. Interjection.

PrononciationModifier

Prononciation manquante. (Ajouter)

  • Bloch, Von Wartburg, 2004, page 343