internationalisme

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1845)[1] Dérivé de international avec le suffixe -isme.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
internationalisme internationalismes
\ɛ̃.tɛʁ.na.sjɔ.na.lism\

internationalisme \ɛ̃.tɛʁ.na.sjɔ.na.lism\ masculin

  1. État de ce qui est international.
    • Pierre songeait à cet internationalisme, à ce cosmopolitisme, au vol d'étrangers qui, de plus en plus dense, s'abat sur Paris. — (Émile Zola, Paris, 1897)
  2. (Vieilli) Codification du droit des gens et arbitrage international [JO].
    • L’internationalisme […] qui était un système d'égalité politique et sociale et de temporelle justice et de mutuelle liberté entre les peuples est devenu entre leurs mains [de Herr et Lavisse] une sorte de vague cosmopolitisme bourgeois vicieux. — (Charles Péguy, L’Argent, 1913)
  3. (Politique) Doctrine humanitaire des relations entre les peuples sans distinction de patrie.
    • L’internationalisme est un article de foi en l’honneur duquel les plus modérés se déclarent prêts à prononcer les serments les plus solennels ; mais le patriotisme impose aussi des devoirs sacrés. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. IV, La Grève prolétarienne, 1908, p. 158)
    • L’internationalisme sentimental d’avant 1914 n'a pas résisté au choc des nations. Dans tous les pays en guerre, socialistes et syndicalistes, dans leur grande majorité, ont participé à la défense nationale. — (Jacques Delpierrié de Bayac, Histoire du Front populaire, Fayard, 1972, page 17)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier